Recherches archéologiques dans la RNN de la Pointe de Givet !

V.Graitson-Schmitt / CENCA
10 Décembre 2020

En août, Gautier BASSET, du Service régional de l’archéologie (SRA) du Grand Est (UMR 5199 PACEA), Bernard GIBOUT, de l’Association Minéralogique et Paléontologique de Bogny-sur-Meuse et Virginie GRAITSON-SCHMITT, la conservatrice de la réserve naturelle, ce sont rendus dans un site de la réserve naturelle pour prélever quelques échantillons de fluorites violettes et vertes.

Il s’agit de travaux de recherche archéologique visant à caractériser ce gisement.

La mine de Foisches, qui était en activité de la deuxième moitié du 19ème siècle à la première moitié du 20ème siècle (Anonyme 1932 ; Bastin 1932), a fait l’objet d’observations par Alfred Bastin dans les années 1930. Il y a découvert du mobilier archéologique (matériel lithique, pics

en bois de cerf, etc.) qui sont des indices d’une exploitation de la fluorite dès la Préhistoire récente (Néolithique).

Il y a quelques mois déjà, Mr BASSET, accompagné du Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne, avait repéré un site d’occupation néolithique, notamment un abris sous-roche sur le territoire de la réserve à Rancennes.

 

A lire également

  • V.Graitson-Schmitt / CENCA

    Bientôt une clôture fixe pour faciliter le pâturage sur la...

    Le 11/03/2021

    La Réserve Naturelle Nationale de la Pointe de Givet est heureuse de vous annoncer qu’un enclos pérenne de pâturage sera prochainement mis en place sur le site de la Roche à Wagne à Chooz.

    Fruit d’une collaboration entre divers partenaires institutionnels et techniques, le terrain est prêt à accueillir les 650 m de clôture nécessaire à une activité pérenne d’écopâturage.

     

    Petit historique :

  • CENCA- Déclic Editions

    Un projet LIFE pour les pelouses calcaires de la Réserve...

    Le 04/03/2021

    LANCEMENT DU PROJET LIFE CONNEXIONS en Belgique et en France pour la période 2021-2027

     

    Depuis 2017, le CENCA, cogestionnaire de la réserve naturelle nationale de la Pointe de Givet, a eu plusieurs échanges avec Natagora, association wallonne de protection de la nature aux missions très similaires à celles des Conservatoires d’espaces naturels.