Un projet LIFE pour les pelouses calcaires de la Réserve naturelle nationale de la Pointe de Givet

CENCA- Déclic Editions
4 Mars 2021

LANCEMENT DU PROJET LIFE CONNEXIONS en Belgique et en France pour la période 2021-2027

 

Depuis 2017, le CENCA, cogestionnaire de la réserve naturelle nationale de la Pointe de Givet, a eu plusieurs échanges avec Natagora, association wallonne de protection de la nature aux missions très similaires à celles des Conservatoires d’espaces naturels.

Ces échanges étaient axés sur la gestion des pelouses sèches et un projet d’un futur LIFE avec comme objectifs l’amélioration de la qualité du réseau et la restauration d’habitats/espèces d’intérêt communautaire.

Parallèlement, le renouvellement du plan de gestion de la RNN de la Pointe de Givet a montré qu’il était urgent de réorganiser les travaux de gestion sur la strate arbustive afin d’obtenir la régression des rejets par épuisement des systèmes racinaires mais aussi de reconquérir d’anciennes pelouses sèches soumises à de fortes pressions arborescentes.

L’intérêt de ce LIFE pour la RNN de la Pointe de Givet est donc de pouvoir trouver des moyens de gestion, sur le moyen terme, dans le but de restaurer de façon durable certaines de ses pelouses.

Depuis ce 1er janvier, Natagora, coordonne un nouveau projet LIFE intitulé « Actions prioritaires pour la connexion de prairies, pelouses, forêts humides et espèces associées en régions wallonne (BE) et Grand Est (FR) » ou « LIFE Connexions ».

Dans la continuité de ses projets LIFE Herbages et LIFE Prairies bocagères, Natagora a souhaité monter un nouveau projet ambitieux pour restaurer la biodiversité sur au moins 500 hectares d’habitats naturels menacés sur une large zone reprenant 40 sites Natura 2000 (voir carte).

Outre ses partenaires belges habituels (Département de la Nature et des Forêts - l’équivalent de l’ONF et de la DDT et le Département d’Etude du Milieu Naturel et Agricole – l’équivalent de la DREAL, et le Jardin Botanique de Meise), Natagora s’est entouré pour ce projet de 2 partenaires français, les Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne (CENCA) et de Lorraine (CENL).

Chaque CEN va ainsi décliner les opérations du LIFE en faveur des pelouses sèches (habitats 6120*, 6210* et 6230*), seuls habitats concernés au sein des sites Natura 2000 côté français, sur :

• la Réserve naturelle nationale de la Pointe de Givet (354 ha), co-gérée par l’ONF et le CENCA et bénéficiant aussi du classement Natura 2000 (site FR2100246 animé par le PNR des Ardennes) avec un objectif de 25 ha de milieux restaurés,

• le site n°FR4100155 « Pelouses et milieux cavernicoles des vallées de la Chiers et de l’Othain, buxaie de Montmédy », animé par la CODECOM du Pays de Stenay et du Val Dunois. Les trois pelouses calcaires de ce site (total 66 ha) sont en gestion par le CENL. 23,4 ha de milieux seront restaurés.

Un gros travail de restauration de ces pelouses frontalières est attendu, ainsi qu’un monitoring de suivi scientifique décliné à l’échelle de tous ces sites.

Ce projet LIFE qui va se mettre en place à partir de ce printemps 2021 fera l’objet de comités locaux de suivi associant les acteurs et partenaires (collectivités, PNR, ONF, sociétés savantes).

 

C’est donc parti pour une aventure de sept ans qui contribuera à l’un des principaux objectifs stratégiques de Natagora et des CEN : agir pour la biodiversité des milieux ouverts !

 

A lire également

  • V.Graitson-Schmitt / CENCA

    Nouvelle recrue pour le Conservatoire d’espaces naturels de...

    Le 06/05/2021

    Rappelez-vous, en mars 2021 nous vous parlions du lancement du projet Life Connexions. Piloté par l’association belge Natagora, ce nouveau projet européen porte sur la restauration de 500ha de pelouses, prairies et forêts humides en région Wallonne et Grand Est.

    Le Conservatoires d’espaces naturels de Champagne-Ardenne s’est associé à cette aventure de 7 ans, afin de restaurer les pelouses frontalières.

  • V.Graitson-Schmitt / CENCA

    Redécouverte de la Vipère péliade dans la RNN de la pointe...

    Le 23/04/2021

    Ce 22 avril, une Vipère péliade a été observée par le Conservatoire dans la RNN de la Pointe de Givet.

    La (re)découverte est de taille car cette espèce protégée, reprise sur les listes rouges nationales et régionales, n’avait plus été vue dans la RNN depuis 2007.

    De plus cette espèce n’a été signalée que quatre fois dans la RNN en un demi-siècle !

    L'inventaire reptile prévu l'année prochaine nous permettra sans doute d'en connaitre plus sur la répartition de cette espèce au sein de la réserve.