Inventaire complémentaire des reptiles

E.Ghaffari / CENCA
20 Décembre 2018

Bilan 2018

De mars à octobre 2018, l’équipe de la Réserve Naturelle Nationale de la Pointe de Givet a recensé les populations de reptiles. Une centaine de plaques à reptiles ont été installées sur différents secteurs de la Réserve :

  • le Mont d’Haurs,
  • le Mont de Fromelennes,
  • le Terne des Marteaux,
  • la Roche à Wagne,
  • la Roche aux Chats
  • le Glacis Est du Fort de Charlemont

 

Les reptiles sont des animaux aux mœurs discrètes, difficiles à repérer. Leur suivi nécessite généralement la mise en place d’abris artificiels, qui accumulent la chaleur tout en servant d’abris. En complément, les scientifiques de la réserve observent également tous les endroits susceptibles d'abriter des reptiles : sur les rochers ou en dessous, dans des fourrés, dans les hautes herbes…

Des spécialistes se sont rendus régulièrement sur les six secteurs étudiés. 5 espèces de reptiles ont été observées sur les 12 espèces connues en Champagne-Ardenne. La Coronelle lisse, petite couleuvre totalement inoffensive pour l’Homme, est présente sur tous les sites. À noter également, la présence de la Couleuvre à collier.

Trois espèces de lézards ont été inventoriés : l’Orvet fragile (qui est un lézard sans patte et non un serpent), le Lézard des murailles, le Lézard vivipare.
La Vipère péliade dont la dernière observation remonte à 2006 n’a pas été observée durant cette saison. Cette espèce est considérée comme « en danger » en Champagne-Ardenne comme chez nos voisins belges et « vulnérable » en France.

Lézard vivipare © M. Solari

En 2019, l’inventaire se poursuit notamment sur les autres sites non étudiés cette année.

 

 

 

 

A lire également

  • Marie Taurel - CENCA

    Comptage des chauves-souris en hibernation

    Le 01/02/2023

    Chaque année, fin janvier - début février, l’équipe du Conservatoire recense les chauves-souris en hibernation dans les cavités souterraines de la réserve naturelle nationale de la Pointe de Givet.

    Les chauves-souris de la réserve hibernent dans la Grotte de Nichet, dans l’ancienne mine de Fluorine de Foisches, et dans les tunnels et fortifications du camp retranché du Mont d’Haurs.

    Comme le Fort Condé est proche des sites de la réserve naturelle, le site est également suivi chaque année par le Conservatoire.

  • © V.Schmitt - CENCA

    Travaux de début d'année

    Le 24/01/2023

    Cet hiver, les Rochers d’Aviette (commune de Rancennes) ont fait l’objet d’importants travaux d’entretien : débroussaillage des zones de fourrés, coupe des jeunes arbres et arbustes colonisateurs ont été réalisés par l'association d'insertion ADV Le Lien pour maintenir ouvertes les plus grandes surfaces possibles de landes et de pelouses sèches.