Deux conservateurs bénévoles pour la réserve naturelle nationale de la Pointe de Givet

6 Avril 2020

La réserve naturelle nationale de la Pointe de Givet a la chance de compter non pas un mais deux conservateurs bénévoles !

 

Qu’est-ce qu’un conservateur bénévole ?

Le Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne dispose d'un réseau de 70 bénévoles actifs qui s'investissent dans les activités de l'association. Réels passionnés aux connaissances naturalistes fines ou novices curieux et sensibles à la préservation du patrimoine naturel de leur région, les bénévoles jouent un rôle essentiel au sein du Conservatoire d'espaces naturels. Parmi eux, certains désirant s'engager davantage deviennent conservateurs bénévoles d'un site naturel qu'ils affectionnent particulièrement.

Selon leurs motivations et disponibilités, ils participent activement aux actions de gestion et de sensibilisation du Conservatoire sur le site naturel : entretien du site, inventaire de la faune et de la flore, animation des visites sur le site, etc.

 

Présentation : Didier a été nommé début 2017 et Michel fin 2019.

Didier, de formation forestière, est technicien de gestion de milieux naturels dans une association de protection de nature. D’abord ornithologue, il s’est, au fur et à mesure des années, spécialisé sur beaucoup de taxons. Ce naturaliste complet participe donc au recensement de diverses espèces de la réserve : oiseaux, papillons, reptiles... Il guide aussi quelques sorties nature, notamment l’animation « ornitho ».

Son expérience professionnelle et son sens de l’observation font de lui un allié précieux pour les conseils de gestion également.

 

C’est lors d’une conférence Chauve-souris à Fromelennes que Michel s’est présenté et a souhaité donner de son temps pour la réserve naturelle. Forestier à la retraire, il souhaite partager son expérience de la forêt et ses connaissances en matière de chiroptérologie.

C’est ainsi qu’il participe à la mise en œuvre de la trame vieux bois et à la préservation de la biodiversité forestière de la réserve. Il a, dès cet hiver, été marquer des arbres « bio », des gros bois, des bois morts ou sénescents dans des forêts communales de la réserve, en accord avec l’ONF, pour assurer leur conservation lors de futurs travaux forestiers.

Passionné de chauves-souris, c’est naturellement qu’il a proposé de co-organiser la sortie-conférence sur ces dernières, durant la Nuit Européenne de la Chauves-souris.

 

Marquage d'arbre "bio", en vue de leur conservation

 

Merci à eux deux pour leur aide précieuse et leur sympathie.

 

A lire également

  • V.Graitson-Schmitt / CENCA

    Phalangère à fleurs de Lys

    Le 15/06/2020

    La Phalangère à fleur de Lys est une plante vivace de 20 à 60 cm de hauteur avec des feuilles étroites.

    Ses fleurs sont blanches d’environ 2 cm de long, constituées de 6 tépales oblongs.

    Sa floraison sur la réserve a lieu dès la mi-mai, avec une explosion de fleurs fin mai.

  • V.Graitson-Schmitt / CENCA

    Pâturage sur la réserve naturelle

    Le 02/06/2020

    Les pelouses sèches sur calcaire de la réserve naturelle sont d’origine agropastorale : historiquement, le pâturage par des moutons, des chèvres, des ânes ou même des vaches.

    La réserve naturelle ayant pour objectif la préservation des espèces végétales et animales typiques de ces pelouses calcicoles, leur gestion récurrente est nécessaire.

    Le pâturage extensif est un des outils de gestion écologique de la réserve naturelle, sans aucun objectif économique, touristique, ou pédagogique… Il ne s’agit en aucun cas de « nettoyage » ou de « faire propre ».