La gestion sur la Réserve

V.Graitson-Schmitt / CENCA
20 Décembre 2018

Dans la réserve naturelle, débroussaillage et pâturage extensif permettent d’entretenir les pelouses sèches et de préserver la faune et la flore spécifiques à ces milieux. Cette année, 10 hectares ont été entretenus.

 

Pourquoi des moutons et des chèvres pour entretenir les pelouses de la réserve ?

Le pâturage est un formidable « outils » de gestion pour la conservation du patrimoine naturel des pelouses sèches. Traditionnellement, les pelouses sèches de la Pointe étaient essentiellement pâturées par des moutons et des vaches. Depuis l’abandon de ces activités pastorales, les pelouses sont menacées par le reboisement naturel. Il est donc très important de les entretenir régulièrement afin d’éviter que les arbustes ne se développent.

Les gestionnaires de la réserve offrent la possibilité aux éleveurs locaux de faire pâturer leur bétail sur certains secteurs. En août et en septembre, une quinzaine de chèvres et de moutons ont élu domicile sur le Mont de Fromelennes et sur le glacis de Charlemont grâce à un partenariat avec M. Viet, éleveur à Rancennes.

Les chèvres de M.Viet

En complément du pâturage

Six secteurs ont fait l’objet d’importants travaux d’entretien : le Mont d’Haurs et le fort de Charlemont (commune de Givet), les roches d’Aviette et le Mont de Fromelennes (commune de Rancennes), le Terne des Marteaux (commune de Fromelennes) et la Roche à Wagne (commune de Chooz). Débroussaillage, broyage des zones de fourrés, coupe des jeunes arbres et arbustes colonisateurs ont été réalisés par l’Office National des Forêts pour maintenir ouvertes les plus grandes surfaces possibles.

Le gyrobroyage, l'une des méthodes utilisées

 

Les étudiants du lycée agricole de Saint-Laurent sont venus régulièrement prêter main forte aux gestionnaires au cours de chantiers école. Ces derniers permettent de combiner la réalité du terrain et les connaissances acquises au lycée, pour une mise en pratique très formatrice.

 

 

 

A lire également

  • © CEN Champagne-Ardenne / Thomas Lorich

    Redécouverte : la Sésie du peuplier

    Le 08/07/2019

    A première vue, on pourrait prendre ce gros insecte pour un frelon ou une grosse guêpe. Pourtant, il s'agit d'un papillon de nuit, du groupe des sésies, qui mime les hyménoptères (abeilles, guêpes...). Celui-ci, la Sésie apiforme ou Sésie du Peuplier, a été observé sur la RNN de Givet il y a quelques semaines. Une belle (re) découverte, puisque la dernière mention de l'espèce dans les Ardennes date d'avant 1960 !

  • CENCA

    Bon anniversaire la réserve naturelle !

    Le 25/06/2019

    Petit clin d'oeil des élèves pour les 20 ans de la réserve naturelle !