La gestion sur la Réserve

V.Graitson-Schmitt / CENCA
20 Décembre 2018

Dans la réserve naturelle, débroussaillage et pâturage extensif permettent d’entretenir les pelouses sèches et de préserver la faune et la flore spécifiques à ces milieux. Cette année, 10 hectares ont été entretenus.

 

Pourquoi des moutons et des chèvres pour entretenir les pelouses de la réserve ?

Le pâturage est un formidable « outils » de gestion pour la conservation du patrimoine naturel des pelouses sèches. Traditionnellement, les pelouses sèches de la Pointe étaient essentiellement pâturées par des moutons et des vaches. Depuis l’abandon de ces activités pastorales, les pelouses sont menacées par le reboisement naturel. Il est donc très important de les entretenir régulièrement afin d’éviter que les arbustes ne se développent.

Les gestionnaires de la réserve offrent la possibilité aux éleveurs locaux de faire pâturer leur bétail sur certains secteurs. En août et en septembre, une quinzaine de chèvres et de moutons ont élu domicile sur le Mont de Fromelennes et sur le glacis de Charlemont grâce à un partenariat avec M. Viet, éleveur à Rancennes.

Les chèvres de M.Viet

En complément du pâturage

Six secteurs ont fait l’objet d’importants travaux d’entretien : le Mont d’Haurs et le fort de Charlemont (commune de Givet), les roches d’Aviette et le Mont de Fromelennes (commune de Rancennes), le Terne des Marteaux (commune de Fromelennes) et la Roche à Wagne (commune de Chooz). Débroussaillage, broyage des zones de fourrés, coupe des jeunes arbres et arbustes colonisateurs ont été réalisés par l’Office National des Forêts pour maintenir ouvertes les plus grandes surfaces possibles.

Le gyrobroyage, l'une des méthodes utilisées

 

Les étudiants du lycée agricole de Saint-Laurent sont venus régulièrement prêter main forte aux gestionnaires au cours de chantiers école. Ces derniers permettent de combiner la réalité du terrain et les connaissances acquises au lycée, pour une mise en pratique très formatrice.

 

 

 

Site naturel : 
la Réserve Naturelle Nationale de la Pointe de Givet

A lire également

  • Flambé © N. Hélitas

    Les papillons de jour

    Le 21/12/2018
    50 espèces recensées

    L’inventaire des papillons dans la réserve naturelle dresse un constat positif : la moitié des espèces du département est présente.

    Au cours d’inventaires réalisés sur les secteurs de pelouse durant 8 jours entre mai et août 2018, 50 espèces de papillons de jour ont été recensées. Parmi lesquelles, 8 espèces rares dont 2 sont facilement observables sur la réserve : le Gazé et le Flambé.

  • Pic noir © F. Croset

    Inventaire des oiseaux

    Le 21/12/2018
    Les espèces forestières dominent

    Entre début avril et fin juin, un inventaire des oiseaux a été mené sur les dix sites de la Réserve. 43 espèces d’oiseaux nicheurs dont la majorité est liée aux milieux forestiers ont été recensées.

    Parallèlement à cet inventaire, le Grand-duc d’Europe et l’Alouette lulu ont fait l’objet d’un suivi spécifique, afin d’étudier l’évolution de leur population (nombre de couples, secteurs fréquentés…), et ajuster si besoin, les opérations de gestion mises en œuvre.